socialementvotre

Ressources Sociales et la caravane des aidants

Ressources Sociales et caravane des aidants

Ressources Sociales et la caravane des aidants

L’équipe de Ressources Sociales, en partenariat avec la Compagnie des aidants, vient informer durant 3 jours les aidants et notamment les salariés à l’hôpital de la Roche-sur-Yon.

L’aidant  est la personne qui vient en aide à titre non professionnel, pour une partie ou totalement à une personne dépendante de son entourage pour les activités de la vie quotidienne.     

Près d’un aidant sur deux travaille et il n’est toujours aisé de concilier vie privée-vie professionnelle.

Un passage à la radio pour expliquer notre action, cliquez sur l’icône play .

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un accompagnement pluridisciplinaire au changement

Au cours de leur existence, les entreprises font parfois face à d’importants changements et réorganisations (reprise, fusion-absorption, restructuration, plan de sauvegarde de l’emploi).

Celles-ci peuvent impacter les salariés (transition professionnelle, inquiétude, stress, tension) et l’activité.

Ces convictions les amènent à se réunir pour proposer une réponse adaptée et facilitatrice du changement : un accompagnement sur les volets social, psychologique et juridiques des situations vécues, par des professionnelles diplômées et expérimentées.

Isabelle Constant, psychologue du travail à Nantes
Eloïse Renaudot, assistante sociale du travail
Anne-Marie Louvigné-Ménétrier, avocate en droit social au barreau de Nantes sont convaincues que ces problèmes peuvent être prévenus et donc limités en prenant soin de ses richesses humaines et en accompagnant les changements.
De leur point de vue, une approche globale est efficace.

Pour illustrations:

Nous proposons un appui et des conseils au reclassement et projet professionnel, la mise en place de groupe de parole, et d’une cellule d’écoute.  L’assistante sociale du travail propose une aide et une information   suivant la situation de chaque collaborateur. L’avocate en droit social propose une formalisation d’actes juridiques de procédures. Cet accompagnement pluridisciplinaire contribue à lever les inquiétudes, anticiper les conséquences budgétaires, limiter les risques de tensions, violence, débrayage.

Régulation et médiation évitent que les conflits se cristallisent.

Dans le cadre des réorganisations, elles vous proposent donc d’aborder l’ensemble des problématiques rencontrées par un accompagnement global à l’interface entre vie privée et vie professionnelle.

Modalités d’intervention :

Nous venons en appui à votre direction et/ou à votre service des ressources humaines voire en partenariat avec les acteurs intervenant dans votre entreprise (par exemple avec le service de santé au travail, la cellule de reclassement…)

Nous proposons des permanences sur site , une cellule téléphonique psychologique et sociale…

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Eloïse Renaudot, assistante sociale du travail à Nantes: contact@ressourcessociales.com

 

Sites des professionnelles:

• Isabelle Constant

• Anne-Marie Louvigné

 

Quelques changements législatifs en 2017

Le droit à la déconnexion-rs

♦ le droit à la déconnexion

Les  entreprises doivent négocier avec les partenaires sociaux les modalités de ce droit à la déconnexion pour le salarié et de mettre en place des dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numériques.

A défaut d’accord, l’employeur élabore une charte, après avis du Comité d’entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel. Cette charte définit les modalités de l’exercice du droit à la déconnexion et prévoit la mise en oeuvre , à destination des salariés et du personnel d’encadrement et de direction, d’actions de formation et de sensibilisation à un usage raisonnable des outils numériques. (art.55 loi El Khomri)

♦ Les fiches de paye sous format electronique

Les entreprises pourront transmettre à leurs salariés leur fiche de paye sous format électronique, sauf si le salarié souhaite continuer à recevoir la version papier.

♦ le compte personnel de formation pour la fonction publique

Il entre en vigueur pour les fonctionnaires ,  remplaçant le DIF (au même titre que les salariés du secteur privé.

♦ l’impôt à la source

Sa mise en place sera effective à partir du 1er janvier 2018. (loi du 29 décembre 2016)

Pour le moment, le gouvernement indique que le  taux de prélèvement à la source sera communiqué à l’employeur au second semestre 2017. Ce taux sera calculé avec les revenus 2016 déclarés au printemps 2017 par le salarié. Ce taux sera indiqué au salarié sur l’avis d’imposition adressé à l’été 2017.

♦ des congés possibles dès la première année pour les nouveaux embauchés

Dès que le salarié aura acquis ses congés, il pourra demander à les prendre. Ainsi, il n’aura plus à attendre la période d’ouverture des  droits aux congés payés.

♦ des congés rallongés pour évènements familiaux

Lors du décès d’un enfant, le salarié aura le droit à 5 jours de congés (au lieu de 2 jours)

Concernant le décès d’un frère, d’une soeur, des parents ou des beaux-parents, la loi permet 1 jour de congé supplémentaire soit 2 jours.

♦ un nouveau congé: celui de proche aidant

Il remplace le congé de soutien familial. Ce congé non rémunéré par l’employeur (sauf dispositions conventionnelles ou collectives le prévoyant)permet à un salarié de cesser temporairement son activité professionnelle afin de s’occuper d’une personne handicapée ou faisant l’objet d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité.

♦ le divorce par consentement mutuel

Il ne n’est plus nécessaire de passer devant un juge pour une procédure de divorce par consentement mutuel. Cependant, chaque membre du couple devra prendre un avocat différent. La convention établie entre les parties devra ensuite être déposée chez un notaire.

 Eloïse Renaudot, assistante sociale du travail

Départ à la retraite: un enjeu dans la gestion des ressources humaines

Panneau Retraite à 60 ans

Départ à la retraite: l’accompagnement au changement

Dans certaines entreprises où je suis intervenue en tant qu’assistante sociale du travail, quelques salariés partis en retraite, revenaient fréquemment sur leur ancien lieu de travail pour discuter avec leurs collègues, leurs responsables,  avouaient ne pas savoir quoi faire de leurs journées et….ne pas avoir pensé que le départ à la retraite se préparait ! 

Pour les entreprises,  c’est donc tout à la fois un enjeu de gestion des départs mais aussi d’accompagnement dans cette période de transition.

 

Dans un premier temps, un point législatif

En effet tous les ans (ou presque) une nouvelle réforme est votée, de nouveaux décrets d’application sont publiés….une veille constante s’impose.

panneau rforme des retraites

Retraite complémentaire

Le grand changement concerne les salariés nés à compter du 1er janvier 1957 et qui demanderont leur retraite complémentaire
à partir du 1er janvier 2019.
Ils verront  s’appliquer une minoration de leur retraite complémentaire dés lors qu’ils ont fait liquider leur pension de retraite à taux plein dans les régimes de base.

Cette minoration de la retraite complémentaire sera de 10 % et s’applique pendant les trois premières années de retraite( jusqu’à 67 ans maximum ). 

(exception faite des retraités handicapés, au titre de l’inaptitude, de l’amiante, exonérés de csg, qui ont élevé un enfant handicapé ou retraités aidants familiaux)

Aucune minoration n’aura lieu pour ceux qui diffèrent leur départ en retraite d’une année ou plus par rapport à la date à laquelle les conditions d’obtention du taux plein dans les régimes de base sont remplies.

A partir de 2019, de nombreux salariés pourraient décaler leur départ en retraite d’un an.

Retraite progressive

Pour certains, la retraite progressive peut permettre de diminuer le temps de travail (avec l’accord de l’employeur)

Depuis le 1er janvier 2015, elle permet de percevoir une fraction de la pension de retraite de base  tout en exerçant une activité à temps partiel. Des conditions d’âge et de trimestres sont requis.

Des règles differentes suivant les situations

L’âge de départ à la retraite est différent suivant les situations: maladie professionnelle/accident du travail ? handicap? début d’activité avant 20 ans?….

Une prise en compte individualisée des situations s’avère donc nécessaire.

Au niveau personnel : une transition importante

Après avoir travaillé durant une quarantaine d’années, eu un emploi du temps bien défini, il faut passer d’une identité liée au travail à une identité après le travail.

La cessation de l’activité professionnelle est vécue différemment suivant les individus, les parcours… Un temps de réflexion permet de se poser quelques questions sur l’après salariat et de se projeter sur un nouveau statut: celui de retraité et sur ses envies (bénévolat ? loisirs ? place dans la famille?)

Ressources Sociales propose des formations aux entreprises des Régions Bretagne/Pays de la Loire pour les accompagner à préparer les départs à la retraite de leurs collaborateurs (législation,démarches à effectuer, anticiper la cessation d’activité professionnelle pour bien vivre sa retraite, entretiens individuels personnalisés…)

Eloïse Renaudot, assistante sociale du travail

Rentrée: un point sur les dispositifs de formation?

IMPOSSIBLE

Il y a les bonnes résolutions de la nouvelle année en janvier… et celles de retour de congés en septembre !

Les congés d’été vous ont sûrement permis de prendre de la distance avec votre travail. Mais peut-être aussi une envie de changement professionnel se fait sentir…

Et si on faisait le point sur les dispositifs de formation existants?

Formation

Depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) est instauré. Ce dispositif remplace le DIF (mais si vous savez le Droit Individuel à la Formation qui permettait de cumuler chaque année des heures de formation.) Il recense les heures de formations acquises et les formations dont vous pouvez éventuellement bénéficier. Contrairement au DIF, le CPF concerne principalement des formations diplômantes.

Si ce n’est pas déjà fait, commencez pas créer votre compte sur internet (munissez-vous de votre numéro de sécurité sociale) :

http://www.moncompteformation.gouv.fr/

Vous pouvez échanger sur cette démarche avec le service des ressources humaines de votre entreprise  ou effectuer seul une demande de prise en charge .

A compter du 1er janvier 2017, le Compte Personnel de Formation fera parti du Compte Personnel d’Activité regroupant aussi:

  • le Compte Pénibilité
  • le nouveau Compte Engagement Citoyen (loi n°2016-1088 du 8 août 2016)

Un bilan de compétences peut aussi vous permettre d’être accompagné dans l’élaboration d’un nouveau projet professionnel .

L’accompagnement à la  Validation des Acquis de l’Expérience est déjà éligible au CPF. L’objectif est de convertir votre expérience professionnelle en certification.

Si vous avez plus de 55 ans, un point sur votre retraite pourrait être intéressant. En effet la législation évolue constamment  (prochain article : la retraite : ça se prépare !)
IMPOSSIBLE

Eloïse Renaudot, assistante sociale du travail